Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /


Extraits biographiques de la vie de savants musulmans à différentes époques de l'Histoire par Halima EL GHRARI

  Traduit de l’arabe par Haydar EL YAFI

 

Préface  

L'édition de cet ouvrage, dans ses versions arabe, anglaise et française, s'insère dans le cadre du souci de l'Organisation Islamique pour l'Education, les Sciences et la Culture, de mettre en exergue les diverses contributions de la Civilisation islamique qui ont enrichi la civilisation humaine, d'une manière générale, et plus particulièrement au plan scientifique. Ce sont ces contributions qui ont permis l'éclosion et l'épanouissement de la renaissance scientifique en Occident, ainsi que l'affirment et l'attestent des écrivains et historiens européens et américains de renommée versés dans l'histoire des sciences à toutes les époques.

Cet ouvrage, que l'Organisation Islamique pour l'Education, les Sciences et la Culture présente à ses lecteurs à travers l'ensemble du Monde islamique, ainsi que dans les autres pays du monde occidental et oriental, constitue un recueil fidèle qui rassemble les biographies condensées et succinctes des promoteurs de l'esprit scientifique dans la civilisation islamique, qui furent d'illustres savants et érudits ayant livré à l'humanité la quintessence de leurs pensées, et posé les premiers jalons du progrès scientifique que l'Europe a réalisé au cours du dix-neuvième siècle, progrès qui s'est développé de façon spectaculaire tout au long du vingtième siècle, et dont l'essor connaît à l'aube de ce troisième millénaire une évolution, une croissance ainsi qu'une prospérité sans égales dans toute l'histoire de l'humanité.

La professeure Halima Ghérari a pu, dans cet ouvrage, mettre en lumière quarante savants de la Oumma islamique, de différentes époques, qui se sont distingués par leur génie et leur savoir, et dont les contributions, par leur diversité et étendue, trouvent dans une seule et même source le ferment de leur créativité et le moteur de leurs talents. Car ils 'inspiraient tous de l'orientation islamique qui prône la recherche du savoir et qui incite à l'excellence. Ne sont-ils pas, en effet, les fruits de la civilisation islamique, qui se sont épanouis sous son couvert, qui se sont abreuvés à sa fontaine, et ont puisé à sa source leur inspiration et leur verve. Ils sont, dès lors, les promoteurs de l'actuelle civilisation humaine, et méritent, de ce fait, que leurs biographies soient lues, de sorte qu'elles deviennent à leur tour une source de motivation pour y puiser tout ce qui est de nature à frayer la voie vers la prédominance scientifique et l'innovation culturelle, et ce, dans toutes les branches de la science et de la civilisation.

Dans son ouvrage "Introduction à l'Histoire des Sciences", George Sarton1 a réparti l'activité scientifique à travers les âges sur des époques d'un demi-siècle chacun, citant le nom d'une personne représentative de ce demi-siècle sur le plan mondial. Or, il ressort que tous les savants représentatifs de la période allant de l'an 750 et 1100 du calendrier grégorien, et tout au long de ces 350 années, provenaient du Monde islamique : Jaber, al-Khuwarizmi,al-Razi, al-Massudi, Abu al-Wafaa, al-Biruni, ... tous étaient musulmans, qu'ils soient Arabes, Turques, Afghans ou Perses, versés en chimie, en mathématiques, en géographie, en sciences naturelles, ou en astronomie. C'est à partir de l'an 1100, et pendant une autre période de 250 années, que s'associèrent les Européens aux savants du Monde islamique, dont Ibn Roshd, al-Tusi, et Ibn al-Nafiss. C'est à cette époque que la Renaissance européenne venait de prendre son élan, faisant ses premiers pas avec la traduction et l'étude des sciences du Monde islamique, y apportant leurs ajouts, et ce, jusqu'à ce jour. Tous les érudits et savants figurant dans cet ouvrage ont été traduits. Et c'est bien cette vérité historique qu'atteste le Dr Mohamed Mansour, le scientifique arabe musulman, résident en Allemagne, qui a été sélectionné, sur initiative de l'Université Cambridge, la plus prestigieuse du monde, parmi deux mille personnalités mondiales ayant laissé leur empreinte sur la vie humaine au cours du siècle dernier.

Nous avons veillé à ce que cet ouvrage soit d'un niveau intermédiaire, tant au plan de l'exposé et de la présentation de ces quarante personnalités, afin qu'il bénéficie à la plus large audience, et dans toutes les tranches d'âge, concrétisant ainsi le noble but que l'Organisation Islamique pour l'Education, les Sciences et la Culture vise à atteindre, à savoir, éclairer l'opinion publique sur les réalités relatives à la civilisation et la culture islamiques, l'édifier sur ses caractéristiques et ses fondements, et lui rappeler les contributions inestimables qu'elles ont apportées à l'humanité.

Puisse Allah faire que cet ouvrage prouve son utilité, et qu'Il nous guide

vers le bien de notre Oumma et de l'humanité tout entière. 

Dr Abdulaziz Othman Altwaijri

Directeur général de l'Organisation islamique pour l'Education,

 Les Sciences et la Culture


Introduction 

Les sciences figurent parmi les domaines qui ont considérablement retenu l'attention des savants musulmans. Leurs accomplissements et exploits dans ce domaine ont largement contribué au développement du savoir humain, et bon nombre d'historiens et de chercheurs occidentaux reconnaissent les contributions des savants musulmans et leurs apports dans bien de disciplines, telles que la médecine, l'astronomie, les mathématiques et autres, mettant en évidence le rôle précurseur qu'ils ont joué dans la mise en place des fondements de la science moderne. 

Soucieux de faire connaître quelques-unes unes des personnalités islamiques et ce qu'elles ont apporté à l'humanité dans les différents domaines scientifiques, l'idée nous est venue de réaliser la bibliographie d'un certain nombre de savants musulmans. Pour ce faire, nous avons réuni un aréopage d'éminents et célèbres personnages scientifiques, et d'autres qui ne jouissent pas d'une renommée  suffisante, en dépit de leurs actions et réalisations et la part qu'ils ont assumée dans le développement des sciences. Notre but est de permettre aux lettrés et aux étudiants des universités et lycées de connaître les bâtisseurs de la pensée scientifique dans la civilisation islamique, et d'avoir un bref aperçu de leurs réalisations ainsi que des œuvres qu'elles nous ont léguées dans les différents domaines scientifiques. 

Si les savants musulmans se qualifiaient d'encyclopédiques du fait que
leur savoir embrassait une diversité de connaissances englobant des domaines tels que la philosophie, l'astronomie, les mathématiques et la médecine, nous nous sommes évertués à consacrer cette bibliographie aux seuls savants musulmans qui ont contribué au développement du savoir scientifique dans des domaines distincts, tels que la chimie, la médecine, la botanique, la pharmacie, l'astronomie, les mathématiques et la géométrie. 

Cette bibliographie comportera donc un condensé succinct de la vie de chaque savant, ainsi qu'un aperçu sommaire de ses inventions et réalisations scientifiques majeures, sans omettre de citer les principales œuvres qu'il a écrites et leur incidence sur l'évolution des sciences, le tout étant en concordance avec les ouvrages de référence que nous avions adoptés pour la mise au point de ce travail. 

Ce travail que nous vous proposons comporte un bref aperçu sur la vie de quarante savants d'époques diverses, allant du treizième siècle de l'hégire / neuvième siècle grégorien, au huitième siècle de l'hégire / quinzième siècle grégorien. Mais si nous nous sommes limités dans notre long périple à un certain nombre de personnages qui ont marqué de leur empreinte le développement des sciences et l'essor du savoir, nous n'en sommes pas moins persuadés de la nécessité de faire  connaître, prochainement, tous les autres personnages scientifiques qui n'ont pas pu trouver leur place dans cet ouvrage. 

Je ne peux terminer cette introduction sans exprimer mes remerciements
et ma gratitude à son Excellence, Dr Abdulaziz Othman Altwaijri, Directeur général de l'Organisation Islamique pour l'Education, les Sciences et la Culture, auquel revient le mérite de l'élaboration de cet ouvrage. Mes remerciements et ma considération vont également au Dr Faiq Billal, directeur des Sciences à l'Organisation, qui a adopté ce travail et proposé son insertion aux programmes scientifiques de l'Organisation. 

Halima El Ghrari

Rabat, 23 août 2001


Table des Matières 

1. Jaber Ibn Hayyane http://0z.fr/hXDyJ

2. Al-Khuwarizmi http://0z.fr/DU8UL

3. Ibn Rabban al-Tabari http://0z.fr/l86Hv

4. Al-Farghani http://0z.fr/p7xDO

5. Sanad Ibn ‘Ali http://0z.fr/IotWa

6. Benou Moussa Ibn Chaker http://0z.fr/MPjBy

7. Al-Kindi  http://0z.fr/JDnV8

8. Al-Razi  http://0z.fr/il1uu

9. Al-Battani  http://0z.fr/YMU0E

10. Al-Farabi  http://0z.fr/qmlqL

11. Abdel-Rahman al-Soufi  http://0z.fr/Bckp-

12. Abu al-Wafaa al-Bozghani  http://0z.fr/GxBDN

13. Al-Majriti  http://0z.fr/iIMgI

14. Ibn al-Jazzar  http://0z.fr/LsLv1

15. Ibn Yunus  http://0z.fr/Y00Mb

16. Al-Zahrawi  http://0z.fr/u4Cam

17. Abu Sahl al-Qawhi  http://0z.fr/6QojT

18. Al-Karaji  http://0z.fr/l_XEi

19. Ibn Sina (Avicenne)  http://0z.fr/DmudH

20. Ibn al-Haytham  http://0z.fr/n7yL5

21. Al-Biruni  http://0z.fr/VFrdj 

22. Ibn Radwane  http://0z.fr/Naiq1 

23. Al-Zarqali  http://0z.fr/9LC2G 

24. Ibn-Jazla  http://0z.fr/7sNpv 

25. Omar al-Khayyam  http://0z.fr/cb434 

26. Ibn Bajja  http://0z.fr/RxnDT 

27. Ibn Marwan Ibn Zuhr  http://0z.fr/OIipT 

28. Ibn Tufaïl  http://0z.fr/vyVqJ 

29. Ibn Roshd  http://0z.fr/Q6XWx 

30. Ibn Razzaz al-Djazari http://0z.fr/nPqwv

31. Al-Bitrouji http://0z.fr/D3VDB

32. Ibn al-Baytar http://0z.fr/Zl-W0

33. Nassir Ud-Dine al-Tusi http://0z.fr/F-t1N

34. Ibn al-Nafis http://0z.fr/3_Y9w

35. Al-Hassan al-Marrakchi http://0z.fr/HxNmn

36. Qotb Ed-Dine al-Chirazi http://0z.fr/OhHdP

37. Ibn al-Banna http://0z.fr/-1J8d

38. Ibn al-Chater http://0z.fr/OhHdP

39. Al-Kashi http://0z.fr/hfQOd

40. Ulugh Beg http://0z.fr/F0SIG

Tableau résumant la biographie de certains savants musulmanshttp://0z.fr/zj64r

Références   http://0z.fr/Glgf2

source http://www.isesco.org.ma/francais/publications/Promoteurs/Menu.php


Notes: /


« Grâce à leurs recherches médicales, ils n’ont pas seulement élargi les horizons de la médecine, mais élargi les concepts humanistes en général. [...] Par conséquent, il ne peut guère s’agir d’un hasard si ces recherches devaient inévitablement les conduire au-delà de ce qui était à la portée des maîtres Grecs. Si on considère comme symbolique que le plus spectaculaire succès de la moitié du vingtième siècle soit la fission atomique et la bombe nucléaire, il ne semble pas fortuit que l'effort médical des premiers musulmans ait pu conduire à une découverte qui a été tout aussi révolutionnaire mais peut-être plus bénéfique. »

— George Sarton, 

« Une philosophie de l'égocentrisme, sous quelque forme que ce soit, serait à la fois incompréhensible et répréhensible pour la pensée musulmane. Cette pensée était incapable de voir l'homme, qu’il soit en bonne santé ou malade, seul et comme indépendant de Dieu, des autres hommes et du monde qui l’entoure. Il était probablement inévitable que les musulmans découvrent que la maladie ne provenait pas nécessairement du patient lui-même, mais pouvait l’atteindre de l'extérieur, en d'autres termes, qu'ils soient les premiers à avoir établi clairement l'existence de maladies contagieuses »

— George Sarton , 

«  L'un des plus célèbres représentants de l’Universalisme musulman et une des personnalités les plus éminentes de la connaissance islamique était Ibn sinna, connu en Occident sous le nom d’Avicenne (981-1037). Pendant un millier d'années, il a gardé la réputation d’être l’un des plus grands penseurs et chercheurs en médecine de toute l'histoire. Ses ouvrages médicaux les plus importants sont le Canon de la medecine et un traité sur l’utilisation des Drogues pour les maladies de Cœur. Le Canon de la médecine est une immense encyclopédie de médecine. Il contient quelques-unes des plus éclairantes réflexions relatives à la distinction entre la mediastinite et la Pleurésie la nature contagieuse de la phthisie, la transmission des maladies par l'eau et la terre, la description minutieuse des maladies de peau, des maladies sexuellement transmissibles et des Perversions, ainsi que des maladies du système nerveux. »

— George Sarton

«  C’est pendant les croisades que l'Europe a enfin commencé à ouvrir des hôpitaux et nous avons de bonnes raisons de penser qu’elle s’est alors inspirée de l’expérience des Arabes du Proche-Orient .... Le premier hôpital de Paris, Les Quinze-vingt, a été fondé par Louis IX après son retour de la croisade de 1254 à 1260. »»

— George Sarton

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

translation

Google-Translate-English to French Traduire français en Arabic Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire français en Arabic Traduire français en Arabic Traduire français en Croatian Traduire français en Czech Traduire français en danish Traduire français en Dutch Traduire français en Finnish Traduire français en German Traduire français en Greek Traduire français en Hindi  Traduire français en Italian Google-Translate-English to Japanese BETA Traduire français en Korean BETA Traduire français en Norwegian Traduire français en Polish Traduire français en Portuguese Traduire français en Romanian Traduire français en Russian Traduire français en Russian BETA Traduire français en Spanish Traduire français en Swedish

Rechercher

Archives