Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 08:39

Lorsque vous ingérez plus de sucre que nécessaire, un système parfait et extrêmement structuré entre alors en action dans votre corps et empêche l’augmentation du taux de sucre dans votre sang : 

1- Tout d’abord, les cellules pancréatiques identifient les molécules de sucre parmi des millions d’autres molécules puis les séparent. Ensuite, elles évaluent s’il y’en a beaucoup trop ou trop peu. En d’autres termes, elles comptent leur nombre. Mais comment se fait-il que des cellules minuscules et invisibles, sans yeux ni cerveau, soient capables de compter le nombre approprié de molécules dans le sang ? Cette question mérite réflexion… (Figure 23).

 

Les cellules du pancréas sont capables de distinguer les molécules de sucre présentes dans le sang parmi des millions d’autres molécules.

De plus, celles-ci comptent littéralement le nombre de molécules de sucre et évaluent si il y’en a beaucoup trop ou trop peu.

Figure 24:

Les cellules du pancréas envoient une hormone qui ordonne aux cellules cibles de démarrer le stockage du sucre. Cette hormone est connue sous le nom d’insuline.

Figure 25:

L’insuline est produite par des enzymes spécifiques des cellules du pancréas et atteint le foie et les autres organes cibles via les vaisseaux sanguins.

2- Si les cellules pancréatiques estiment que la quantité de sucre dans le sang est plus que nécessaire, elles transfèrent alors le surplus pour stockage. Cependant, ce ne sont pas elles qui réalisent directement ce stockage mais ordonnent à d’autres, situées loin d’elles à des distances considérables de le faire. 

3- Ces lointaines cellules ne stockent habituellement pas le sucre sauf lorsqu’elles reçoivent l’ordre de le faire – c'est-à-dire jusqu’à ce que les cellules du pancréas émettent une hormone qui ordonne à ces cellules cibles de stocker le sucre. La formule de cette hormone, connue sous le nom d’insuline, était déjà enregistrée dans le code ADN depuis le premier instant où les cellules du pancréas ont commencé à exister (Figure 24). 

4- Des enzymes spécifiques (ou "protéines ouvrières") des cellules du pancréas déchiffrent la formule et produisent l’insuline conformément aux instructions. Des centaines d’enzymes, chacune avec une fonction différente, collaborent ensemble dans ce travail. 

5- L’insuline produite est envoyée aux cellules cibles via le réseau sanguin qui est le moyen de transport le plus rapide et le plus fiable du corps. Plusieurs de ces cellules cibles sont situées dans le foie. 

6- Les cellules du foie reçoivent de l’insuline l’ordre de stocker le sucre et y obéissent immédiatement. Des "portes" chimiques s’ouvrent alors permettant aux molécules de sucre d’accéder à la cellule (Figure 25). 

7- Il est à noter que ces portes ne s’ouvrent pas par hasard. Les cellules de stockage du foie identifient d’abord uniquement les molécules de sucres présentes dans le sang parmi des centaines d’autres types de molécules différentes. Puis, elles les capturent et les emprisonnent en leurs seins (Figures 26 et 27). 

Les cellules de stockage du  foie sont capables d’identifier les molécules de sucre parmi des millions d’autres molécules différentes présentes dans le sang et en stockent autant que cela est nécessaire.

8- Les cellules du foie ne désobéissent jamais à un ordre qu’elles reçoivent. Elles ne mésinterprètent jamais cet ordre, ne piègent jamais les mauvaises substances et ne stockent jamais plus de sucre que demandé. Elles travaillent avec une discipline et un sens du sacrifice hors du commun. Ainsi, lorsque vous buvez une tasse de thé contenant trop de sucre, ce système extraordinaire entre en action et stocke le surplus de sucre dans votre foie. Si jamais ce système venait à dysfonctionner, le taux de sucre dans votre sang augmenterait alors rapidement et provoquerait un coma diabétique dont l’issue serait souvent la mort. 

9- Ce système est d’ailleurs si parfait qu’il peut fonctionner dans le sens opposé lorsque cela  s’avère nécessaire. Si la quantité de sucre dans votre sang chute en deçà du niveau normal, les cellules pancréatiques produisent une autre hormone, connue sous le nom de glucagon, qui ordonne aux cellules stockant déjà du sucre de le libérer. Les cellules obéissent à cet ordre et libèrent le sucre stocké (Figure 28).

Le glucagon transmet l’instruction aux cellules qui stockaient auparavant le sucre de le libérer dans le sang. Les cellules obéissent à cet ordre et libèrent dans le sang le sucre qu’elles stockaient auparavant.

Comment se fait-il que des cellules sans cerveaux, ni systèmes nerveux, ni yeux, ni oreilles soient capable de naitre de façon aussi parfaite avec des aptitudes et des fonctions aussi complexes ? Comment se fait-il que des assemblages inconscients de protéines et de grosses molécules soient capables de réaliser des tâches qui dépassent même l’aptitude d’êtres-humains éduquées ? Quelle est donc la source de cette conscience dont font preuve ces molécules inconscientes ? Il est évident que ces faits ne sont que quelques preuves parmi les innombrables preuves de l’existence d'Allah et de Sa puissance. Allah, le Seigneur de l’univers et de tous les êtres-vivants. 

Dans ces versets, Allah dit :

Rien, vraiment, ne se cache d'Allah de ce qui existe sur la terre ou dans le ciel. C'est Lui Qui vous donne forme dans les matrices, comme Il veut. Point de divinité à part Lui, le Puissant, le Sage. (Sourate Al’Imran, 5-6)

Harun Yahia

 



 Articles précedents  La cellule en 40 leçons; Les systèmes de régulation du niveau d'eau dans le sang

La cellule en 40 leçons; Les mesureurs de Calcium


Repost 0
20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 16:53

 

  1.  Lorsqu’ils sont déposés pour la première fois, les œufs de moustique sont d’un jaune brillant. Avec les premiers rayons du matin, ils deviennent noirs. En quoi cela est-il important ?
  2.  Il y a des espèces de moustique dont les œufs présentent une cavité en forme d’entonnoir. A quel procédé font-ils appel pour que les œufs ne coulent pas grâce à cette cavité ?
  3.  Pourquoi certaines espèces de moustique enveloppent leurs œufs avec un liquide gélatineux ?
  4.  Comment les moustiques du genre cylindrotoma placent-ils leurs œufs sur le « tissu » d’une plante ?


Les moustiques femelles peuvent déposer sur l’eau entre 40 et 200 œufs et ce en une seule fois. Il y a des espèces de moustique qui pondent toutes les trois semaines, tout comme il y a des espèces qui pondent une fois par an.

Les œufs de moustique possèdent des spécificités différentes en fonction des dangers auxquels ils pourront faire face ou des ennemis présents dans l’environnement. Certains sont méticuleusement enveloppés, certains sont attachés fortement à des endroits et certains sont soutenus avec des coussins d’air afin de ne pas couler.

Des Œufs Experts en Camouflage

Les œufs restent complètement sans défense une fois que le moustique qui les a fécondés s’éloigne de ces derniers. Dans les premiers instants où ils sont laissés, ce sont des proies faciles, immobiles, repérables facilement car ils sont d’une couleur jaune vif. Ils ont de très nombreux ennemis qui les attendent. Or, les œufs de moustique ont une particularité importante. La couleur des œufs qui sont déposés le soir tourne au noir avec les premières lueurs du matin. Ainsi, ils sont camouflés de manière efficace contre les insectes et les oiseaux. 

Certaines espèces de moustique (les moustiques Anophèles), même dans les phases larvaires et nymphales, changent de couleur selon l’endroit où ils se trouvent. De telle sorte que quand la larve se pose dans un endroit noir ou blanc, elle prend immédiatement une couleur en fonction de cet environnement.

Assurément, ni l’œuf, ni la larve, ni le moustique fécondant, qui est lui-même autrefois passé par ces phases, n’étaient au courant de ce changement de couleur. Les larves de moustique étaient complètement sans informations au sujet de l’existence des ennemis environnants, du fait que leur mère les a abandonnés, qu’ils sont restés seuls et sans défense. Seulement, cette situation ne leur occasionne aucun problème car ils furent créés avec la protection appropriée dont ils avaient besoin. Les pigments dans la couche supérieure des œufs ou des larves entrent en action avec les rayons du soleil et en s’assombrissant, cela leur permet de se camoufler. 

Changer de couleur sous l’effet des photons qui viennent du soleil ou en fonction du milieu environnant est une opération chimique plutôt compliquée et l’information de ce procédé fut placée auparavant dans les cellules présentes dans la « coquille » de l’œuf. Pour cette protection efficace, toutes les opérations chimiques et physiques se produisent sans exception dans toutes les larves de moustique. Tout ceci nous amène à une seule conclusion. 

Il existe une force supérieure qui créé ce processus très finement planifié, lequel assure la protection des larves lorsque cela est nécessaire. Celui qui possède cette force supérieure est Allah Le Tout-Puissant. Il sait créer toute sorte de chose. Dans un verset, il est indiqué ceci :

  • C'est Dieu, votre Seigneur ; il n'y a point d'autre Dieu que lui. Créateur de toutes choses, adorez-Le ; Lui qui veille sur toutes choses.. (Sourate Al-Anam, 102)


Les Œufs insubmersibles en forme de disque  

Les œufs de moustique du genre Culex ont une cavité en forme d’entonnoir dans la partie du dessous. A première vue, on peut ne pas comprendre à quoi sert cette cavité. Or, dans les stades avancés du développement de l’œuf, il devient clair que cette cavité a une fonction on ne  peut plus importante. Cette cavité joue le rôle d’une bouée de sauvetage grâce à l’air qui s’y introduit et permet ainsi à l’œuf de flotter sur l’eau.

Seulement, si on fait attention, on pourra voir qu’un sérieux problème attend l’œuf en raison de la cavité : la cavité prend place sous l’œuf et permet de caractériser ce dernier comme une « bouée de sauvetage ». Mais si l’œuf se retourne, il devient inutile. Pour cette raison, lorsqu’il est laissé tout seul dans l’eau, l’œuf ne peut pas rester longtemps à la surface de l’eau. A la plus petite secousse, il perd l’équilibre, se renverse et le trou où se trouve l’air dans la partie intérieure se remplit d’eau, conduisant ainsi l’œuf à sombrer. Or, pour que les œufs puissent vivre, ils doivent flotter sur l’eau.

Si vous étiez dans une telle situation, que feriez-vous pour que les œufs ne coulent pas ?

Les moustiques emploient la solution la plus intelligente pour résoudre ce problème et en collant les œufs les uns aux autres, ils solutionnent cette difficulté. Les œufs qui sont collés les uns aux autres côte à côte sous la forme d’un disque forment un radeau naturel qui flotte à la surface de l’eau. Ce disque dont le diamètre est de 11 mm flotte facilement à la surface de l’eau. L’air qui se trouve dans la cavité sous les œufs et le vide entre les œufs jouent le rôle d’un coussin d’air et maintiennent le disque à la surface de l’eau. Si un procédé aussi intelligent n’était pas employé, les œufs sombreraient dans l’eau et mourraient. Seulement, avec le détail dans la forme de cet œuf, dès le début, le danger est prévenu et la sécurité est assurée. On peut voir d’une manière très claire que l’action la plus juste et la plus sensée que va faire le moustique est effectuée avec l’inspiration qui lui est donnée. C’est Allah Le Tout Puissant qui donne ce sentiment d’inspiration au moustique. Allah nous informe ainsi dans les versets que toutes choses Lui sont soumises :

A Lui tous ceux qui sont dans les cieux et la terre: tous Lui sont entièrement soumis.

  • Et c'est Lui qui commence la création puis la refait; et cela Lui est plus facile. Il a la transcendance absolue dans les cieux et sur la terre. C'est Lui le Tout Puissant, le Sage. (Sourate Ar-Rum, 26-27)  


Les Œufs enveloppés de Gélatine

Ces dernières décennies, pour que les aliments puissent être conservés sans se détériorer, des procédés assez efficaces furent développés. Le plus important parmi ces derniers est l’emballage. Une espèce de moustique, connue sous le nom de « moustiques en bande », utilise ce procédé pour cacher ses œufs. 

Les œufs sont laissés dans un amas de matière gélatineuse sous forme de cadre ou de fil. La masse gélatineuse protège les œufs des effets mécaniques, de la sécheresse, des variations de températures brusques et des ennemis. De plus, grâce à cette matière, le moustique colle les œufs sur les plantes ou sur les pierres et empêche ainsi à ces derniers de se perdre dans l’eau.

Les Œufs en Forme de bouées de sauvetage

Les œufs des moustiques Anophèles porteurs du paludisme (ou malaria) possèdent une forme et une structure spéciales qui les empêchent de couler dans l’eau et leur permettent de rester à la surface de l’eau. Les petites chambres à air à l’extérieur de la « coquille » de l’œuf et les bordures de flottement qui entourent l’œuf maintiennent ce dernier sur l’eau. Les bordures de flottement augmentent la tension de surface et grâce à cette tension, l’œuf ne coule pas. 

La tension de surface est une force qui se forme à la surface de l’eau. En particulier, les petites créatures ne peuvent pas « outrepasser » cette force. Seulement, la plupart du temps ce n’est pas une situation négative, car grâce à cela, les insectes peuvent facilement marcher sur l’eau. Certains insectes, grâce à la structure d’appui qui se trouve sur leurs pattes – comme les « duvets » sur les pattes, les sécrétions huileuses qui couvrent les pattes- peuvent se déplacer beaucoup plus facilement sur l’eau.   

Le Moustique Menuisier

Les moustiques ne laissent pas toujours leurs œufs dans une flaque d’eau stagnante. Pour laisser leurs œufs, les moustiques de l’espèce Cylindrotoma utilisent un procédé encore plus intéressant et difficile. La femelle de cette espèce pose ses œufs dans le tissu d’une plante. 

Ici, il y a un détail très important. Un quelconque insecte ne peut pas découper facilement les tissus végétaux. En se ramenant en particulier à la dimension du moustique, cette difficulté ressemble au fait de couper un arbre sans avoir aucun outil sous la main. Une telle chose est impossible. Or, les moustiques réussissent cela. Le moustique surpasse ce problème grâce à une spécificité qui lui donnée dans sa création. Il coupe facilement le tissu végétal avec l’organe coupant qui se trouve sur sa tête et qui joue le rôle d’une scie. Ensuite, il pousse les œufs à l’intérieur des plantes desquelles il a coupé la partie supérieure. Parfois, on peut trouver jusqu’à 70 œufs déposés sur une feuille de cette façon.
 
Comme on peut le voir, le moustique a agit avec une manière qui demande de la peine alors qu’il pourrait les déposer dans un endroit quelconque. De plus, il a choisi un endroit difficile pour déposer ses œufs. Cette situation conduit à se poser quelques questions :

Pourquoi un insecte dont le seul but est de manger et de vivre se met ainsi en difficulté et entreprend une affaire qui demande de la peine ?
Pourquoi y a-t-il seulement un organe coupant sur la tête de cette variété de moustique et pas sur les autres variétés ?
Qui a donné à chaque moustique nouveau-né le savoir afin d’utiliser cet organe comme un outil ?
Comment le moustique a-t-il pensé à couper le tissu végétal pour mettre ses œufs en sécurité ?

Toutes ces questions nous amènent à une seule réponse : le moustique fut créé avec un corps spécial lui permettant de faire toutes ces opérations et avec un « programme » qui va lui faire faire ces opérations. Ces spécificités des moustiques font partie des preuves de l’Art Unique de Création d’Allah Le Tout Puissant. Ce qui est important pour l’être humain, c’est de voir ce genre d’exemple réel qui mène à la foi et de réfléchir dessus. Dans un de ses versets, l’Unique Possesseur de la Science Infinie, Allah Le Tout Puissant nous informe ainsi de l’importance des preuves de la création :

  • « Et dans votre propre création, et dans ce qu'Il dissémine comme animaux, il y a des signes pour des gens qui croient avec certitude. » (Sourate Al-Jathya, 4)


Les Antennes sensibles du moustique

Chez les moustiques, la capacité à entendre est très développée. Deux antennes sur les côtés sortent de la tête du moustique. Ces antennes possèdent des cellules très sensorielles. Ce sont des récepteurs très sensibles.  

Le bruit provenant des ailes du moustique femelle peut être aisément distingué par le moustique mâle. Le bruit des ailes de la femelle fait vibrer les cellules réceptrices à l’intérieur de l’antenne du mâle et envoie les signaux électriques au cerveau du moustique. Grâce à ses antennes sensibles, le moustique mâle perçoit la fréquence de battements des ailes de la femelle parmi des milliers de bruits.

Comparées aux femelles, les antennes des moustiques mâles sont beaucoup plus sensibles. Sur la tête du mâle, il y a un organe issu de deux petites antennes duvetées et de très nombreuses cellules sensorielles. Ce système désigné sous l’appellation« organe de Johnston » capte et distingue les vibrations des ondes sonores. Ces capteurs duvetés ne sont sensibles aux vibrations sonores qu’en position verticale.   

De très nombreuses situations paraissant impossibles à pouvoir se faire pour les êtres humains sont réalisées avec une facilité miraculeuse par les animaux. Par exemple, l’être humain ne peut pas allonger la durée de la grossesse mais certaines créatures peuvent le faire. Et les moustiques font partie de ces créatures. Bien que leur période de ponte soit venue, certaines espèces de moustique ne pondent pas après les premières pluies mais après les deuxièmes voir les troisièmes pluies. Grâce à cette précaution, la descendance du moustique est pour ainsi dire placée sous protection.    

Les moustiques pondent leurs œufs dans les mois d’été ou en automne. La température du milieu dans lequel ils se trouvent est un facteur important pour le développement des larves de moustique. Lorsque la chaleur atteint un certain degré (au minimum 15°C, au maximum 35  °C), le développement peu s’accélérer. Lorsque ces limites sont outrepassées, soit le développement ralentit, soit les larves meurent.

Feb 18, 2011

articles dans le meme catégorie:http://www.se-chercher.com/article-le-moustique-un-autre-miracle-du-coran-56689820.html

http://www.se-chercher.com/article-le-moustique-un-autre-signe-d-allah-61227786.html

http://www.se-chercher.com/article-une-technique-etonnante-de-succion-du-sang-du-moustique-61708849.html


 

Repost 0
20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 16:44

Une des raisons pour laquelle les feuilles restent droites et profitent ainsi plus du soleil est la nervure centrale nommée aussi ‘’mid-rib’’. Cette nervure, en passant par le milieu de la feuille, la relie à la plante. En outre, il y a d’autres nervures qui s’étendent à la surface de la feuille en partant du ‘’mid-rib’’. Le mid-rib et ces nervures annexes jouent le rôle de squelette permettant à la feuille de rester droite.  


Mais alors, comment les quantités innombrables de feuilles ont-elles chacune acquis un système de nervures avec une inclinaison nécessitant un calcul minutieux et leur permettant de rester droites. Evidemment, il est impossible qu’une feuille puisse penser d’elle-même qu’en profitant au maximum du soleil, le rendement devienne meilleur. De plus, il est impossible que les feuilles décident de former un système de nervures, jouant le rôle de squelette, pour garder les feuilles droites ou bien qu’elles donnent l’inclinaison nécessaire sur trois parties afin de verdoyer. Il est strictement impossible que tout cela se soit formé de soi-même par hasard. En conclusion, la réponse à la question ci-dessus est très simple : c’est Allah Qui crée et Qui forme le système de nervures des feuilles ainsi que les pliures dans ses trois parties.


La feuille ressemble à un morceau de tissu posé sur les nervures, lesquelles jouent le rôle d’un appui mécanique. Pour que la feuille puisse utiliser ce système de manière efficace, elle doit maintenir au plus bas l’énergie qu’elle va utiliser pour soutenir la texture. Ceci est très facile pour la feuille. Car il y a un appui principal qui passe au milieu de la feuille et à partir de cet appui principal, des appuis secondaires sur les côtés des feuilles. Et plus particulièrement, l’emplacement de la nervure principale est très important pour répartir l’équilibre du poids de la feuille.


De telle façon que la force de soutien de la nervure centrale diminue à mesure qu’elle s’éloigne du point de rattachement ; quant au poids, il augmente proportionnellement à l’éloignement. Par exemple, si vous tendez progressivement votre bras avec un livre lourd, vous pouvez sentir que la force de votre bras à soulever le livre diminue et que l’effet du poids sur votre bras augmente. Or, comme la nervure centrale passe juste au milieu de la feuille, le poids à sa surface se répartit en quantité égale.


Ceci n’est pas un évènement anodin. Soyez attentifs ! Aucun équilibre ne peut se faire par hasard. Réfléchissez un instant, en se rassemblant par hasard, les briques peuvent-elles former un édifice qui ne s’effondre ni à droite, ni à gauche ? Ou bien, si on construit un pont quelconque sans en calculer le centre de gravité, ce dernier peut-il se maintenir ?


Il est évident que dans cet exemple, comme dans des milliers d’exemples similaires à ceux-ci, la matière ne peut pas former un certain ordre et équilibre en se rassemblant par hasard. C’est Allah qui crée un certain ordre pour tout être animé ou inanimé. Comme pour une toute petite feuille, Allah a également créé d’une conception supérieure la Terre, assez grande pour que des milliards de gens puissent vivre dessus confortablement. Il n’est pas important qu’une chose soit grande ou petite, il n’y a aucune défectuosité dans la Création d’Allah. Dans les versets du Coran, Allah nous fait savoir ainsi qu’Il crée tout dans une forme parfaite et que personne ne peut trouver d’anomalie dans l’univers qu’Il a créé :

  • Celui qui a créé sept cieux superposés sans que tu voies de disproportion en la création du tout miséricordieux. Ramène [sur elle] le regard. Y vois-tu une brèche quelconque ?Puis, retourne ton regard à deux fois: le regard te reviendra humilié et frustré. (Sourate al-Mulk, 3-4)

 

Harun Yahia

Sep 24, 2010

 

Repost 0
20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 16:33

 

Par exemple, une personne qui ne dispose d’aucune connaissance précise sur les pyramides de Giza en Egypte risque de ne pas les apprécier à leur juste valeur. Il peut tout simplement les considérer comme de simples amas de pierres empilés les uns sur les autres en plein milieu du désert. Et il serait bien incapable de comprendre pourquoi ces pyramides sont unanimement reconnues comme l’une des sept merveilles du monde. Mais s’il apprend que chacune de ces pyramides est constituée d’environ 2.3 millions de blocs de pierres pour lesquels chacun d’entre eux pèse en moyenne 2.5 tonnes, alors cela le laisserait à réfléchir. Si par ailleurs, on l’informe des connaissances nécessaires en géométrie utilisées pour sa localisation, de la  précision des coupes de blocs, des tailles gigantesques de ses structures et des techniques sophistiquées qui ont dû être utilisées à l’époque concernée, il est alors évident qu’il pensera avoir à faire à un véritable prodige. Si de plus, on l’informe aussi de la conception interne de la pyramide, des chambres secrètes qui s’y trouvent et des nombreuses autres caractéristiques cachées en son sein, alors son émerveillement ne pourra que croitre de façon exponentielle. 

Afin de mieux apprécier les prodiges relatifs à n’importe quel édifice ou fabrication, il est d’abord nécessaire de rassembler des informations détaillées à ce sujet puis de savoir comment cela s’est assurément mis en place. 

De même, une complexité semblable et bien plus grande est observée dans le corps humain qui possède de prodigieuses caractéristiques en plus de sa parfaite apparence extérieure. Sans informations ni méditation sur ces détails, vous ne pourrez pas prendre pleinement conscience des prodiges qui ont lieu au sein de vous-même. Le fait extraordinaire est que, de façon quasi-instantanée, des événements ont lieu au sein de votre corps lorsque vous craignez de vous faire renverser par une voiture, lorsque vous attrapez la grippe, lorsque vous subissez une élévation de la pression artérielle ou même lorsque vous saluez un ami. Des molécules invisibles à l’œil nu entrent en action comme des nuées d’abeilles et effectuent en quelques secondes ou microsecondes des taches si hautement complexes et sophistiquées que même les spécialistes en biologie ont du mal à maîtriser– encore plus à expliquer. 

Sans aucun doute, c’est Dieu Tout-Puissant, Créateur de tout l’univers, de toute chose vivante et de l’Homme, qui a créé dans un but précis ces molécules dotées de systèmes infaillibles et de capacités stupéfiantes. Pour cette raison, il appartient ainsi à toute personne douée de raison et d’une bonne conscience de s’informer et de méditer sur les miracles de la création de Dieu. S’informer sur ces sujets vous aidera à mieux comprendre la puissance, la science, l’intelligence, la grandeur et la gloire infinie de notre Seigneur, le Créateur de tous ces prodiges.

Ainsi, comme Dieu l’a révélé dans ce verset :

  •  ... Parmi Ses serviteurs, seuls les savants craignent Allah. Allah est, certes, Puissant et Pardonneur. (Sourate Fatir, 28)  

Ainsi, comme Dieu le révèle dans ces versets :

Ce livre a été écrit afin de mettre en avant quelques preuves évidentes de l’existence de notre Seigneur, Le Compatissant et Miséricordieux. Il a également été écrit afin de mettre en évidence la perfection de Sa création, le tout dans un style facilement compréhensible à n’importe quel lecteur. L’Homme est une entité créée par Dieu. Comme vous serez à même de le découvrir à travers ce livre, les êtres-humains – jusqu’à leurs moindres atomes et molécules –n’agissent que par la permission et la science de Dieu et, comme toutes les entités de cet univers, sont totalement soumis à Lui.

  • Et c'est Lui qui commence la création puis la refait; et cela Lui est trés facile. Il a la transcendance absolue dans les cieux et sur la terre. C'est Lui le Tout Puissant, le Sage. (Sourate Ar-Rum, 26-27) 
  • En vérité, dans la création des cieux et de la terre, et dans l'alternance de la nuit et du jour, il y a certes des signes pour les doués d'intelligence, qui, debout, assis, couchés sur leurs côtés, invoquent Allah et méditent sur la création des cieux et de la terre (disant) : “ Notre Seigneur ! Tu n'as pas créé cela en vain. Gloire à Toi ! Garde-nous du châtiment du Feu. (Sourate Al-Imran, 190-191)  

Les systèmes de régulation du niveau d’eau dans le sang 

L’équilibre de l’eau dans le corps humain est de la plus haute importance. En effet, si celui-ci descend en deçà d’un certain niveau ou s’accumule au-delà d’un niveau haut, l’eau, à la base de la vie, peut provoquer des troubles mortels. Connaissez-vous la teneur idéale en eau que doit contenir votre corps ? Plus que ça, êtes-vous capable de déterminer la quantité exacte d’eau que renferme votre corps et de prendre les mesures adéquates pour maintenir cette teneur idéale ? Evidemment non ! Avant de lire cette page, vous ne vous êtes peut-être déjà jamais posé la question. Ceci parce que votre corps possède un système extraordinaire d’autorégulation qui fait parfaitement ce devoir essentiel pour vous. Toutes les parties infimes de ce système contiennent un nombre de miracles stupéfiants. Allons les examiner maintenant dans le détail : 

  • Dans les membranes des cellules de l’hypothalamus situées dans le cerveau, il s’y trouve des récepteurs dont la fonction est de mesurer le niveau de liquide dans le sang. Notez que ce ne sont pas des chercheurs de laboratoire ou des docteurs spécialisés qui déterminent le niveau de liquide dans le système vasculaire, mais des récepteurs minutieux localisés dans les délicates membranes des cellules, elles-mêmes si petites qu’elles sont invisibles à l’œil nu. 

Pour comprendre la précision de l’information, la compétence et la prouesse technique dont fait preuve cette fonction vitale, nous pouvons utiliser une comparaison simple :

  • Personne ne peut dire avec exactitude la teneur en eau que contient une bouteille remplie de sang si elle était présentée à lui. Une compétence d’expert est indispensable pour pouvoir donner une évaluation précise. Et même cela en soi n’est pas suffisant. Un laboratoire et des équipements capables d’effectuer les mesures nécessaires sont également requis. Pourtant, les récepteurs de la membrane cellulaire effectuent de manière infaillible, indéfiniment et durant toute la vie d’une personne ces mesures nécessaires. Ceci sans avoir la moindre connaissance préalable et sans utiliser le moindre équipement (Figure 1). 


Figure 1: Les cellules de l’hypothalamus ont la responsabilité de mesurer la quantité de liquide dans le sang.

Figure 2: Lorsque le niveau de liquide dans le sang chute en deçà du niveau normal, les cellules de l’hypothalamus prennent les mesures de précaution nécessaires et déclenchent l’état d’urgence

En réalité, les fonctionnalités de ces récepteurs minuscules vont beaucoup plus loin. Ainsi, s’ils détectent que le niveau de liquide dans le sang chute en deçà d’un niveau minimum, ils déclenchent immédiatement des mesures appropriées. Ceci est déjà en soi assez extraordinaire. De plus, les récepteurs ne se contentent pas seulement de mesurer les niveaux de liquide, mais savent aussi quelle doit être leur teneur idéale et quand cela nécessite-il de déclencher la sonnette d’alarme (Figure 2). Le récepteur, en état d’alerte, envoie alors immédiatement un message à la glande pituitaire localisée à la base du cerveau (Figure 3). 

 
Structure moléculaire de la vasopressine


Figure 3: Une cellule de l’hypothalamus en état d’alerte envoie immédiatement un message à la glande pituitaire située à la base du cerveau.

La vasopressine, que la glande pituitaire libère dans le sang, est fabriquée par les cellules situées dans l’hypothalamus. Comment les cellules de l’hypothalamus ont-elles appris la formule chimique de cette hormone qui, vous le verrez bientôt, a des fonctions essentielles ? 

Figure 4: Quand la glande pituitaire reçoit l’information transmise par l’hypothalamus, elle libère dans le sang une grande quantité de vasopressine déjà stockée auparavant.

La formule de cette hormone est inscrite dans le code ADN. Ceci est, entre autres, une preuve évidente du miracle de sa création par Dieu Tout-Puissant. Vous devez aussi avoir à l’esprit que le code ADN relatif à la vasopressine est également présent dans le noyau de chaque cellule de votre corps humain. Toutefois, ni les cellules de votre foie, ni celles de votre estomac, ni celles de vos muscles n’utilisent jamais ce code - mais uniquement celles de l’hypothalamus qui produisent la vasopressine. Comment cette division du travail a-t-elle été établie ? Et qu’est ce qui empêche les autres cellules à utiliser ce code ? 

Les prodiges relatifs à la vasopressine ne se limitent en aucun cas à ces derniers points. Une fois que la vasopressine a été fabriquée, elle est conditionnée à l’intérieure d’une autre protéine puis transportée et stockée dans la glande pituitaire jusqu’à ce qu’arrive le moment voulu pour elle d’être utilisée à bon escient. Les minuscules structures de la cellule, si petites qu’elles ne peuvent être vues qu’au moyen d’un microscope, fonctionnent et sont organisées de la même manière que différentes unités qui composent une usine le long de chaînes de production des plus complexes (Figure 5 à 7). 


Figure 5: Après sa fabrication, la vasopressine est conditionnée à l’intérieur d’une autre protéine.

Figure 6: La vasopressine conditionnée est transférée puis stockée dans la glande pituitaire pour être utilisée à bon escient au moment voulu.

Figure 7: Dés que la glande pituitaire est informée d’une chute du niveau d’eau dans le sang, elle relâche dans le sang la vasopressine, auparavant stockée, et qui sera transférée aux reins.

Dés que le message arrive, la vasopressine est relâchée dans le sang par la glande pituitaire pour atteindre immédiatement le rein (Figure 8). Une fois qu’elle quitte la glande pituitaire située dans le cerveau et jusqu’à ce qu’elle atteigne le rein, celle-ci traverse un grand nombre d’organes. Pourtant, comme si cette hormone savait où aller, quel chemin emprunter et pour quel but elle y va, elle atteint le rein sans jamais se perdre et sans jamais s’arrêter devant un autre organe. D’où lui vient cet ordre de se rendre directement de la tête au rein ? Comment les molécules en question, inconscientes de surcroît, ont-elles compris ce message ? Et comment ont-elles dûment trouvé leur chemin ? 


Figure 8: Une fois qu’elle est libérée dans le sang par la glande pituitaire, la vasopressine atteint les reins. Un vue en coupe d’une section rénale peut être examinée à droite.

La vasopressine atteignant le rein se lie à des récepteurs situés autour des millions de micro-vaisseaux de cet organe. Ces récepteurs ont été spécialement créés pour la vasopressine et les deux s’adaptent l’un à l’autre comme une clé à sa serrure (Figure 9). Comment cette compatibilité a été établie ? N’importe qui, même sans la moindre connaissance ou expertise préalable en biochimie, peut comprendre la difficulté à réunir deux formes miniatures qui correspondent exactement l’une à l’autre. De plus, il existe dans notre corps de nombreux autres exemples similaires à celui-ci. En outre, la vasopressine et les récepteurs chimiques du rein sont synthétisés par des cellules situées dans deux zones complètement différentes de notre corps. Néanmoins, le résultat est d’une compatibilité sans failles. Ceci est un exemple de la miséricorde de notre Seigneur envers Ses serviteurs. 


Figure 9: La vasopressine atteignant le rein se lie à des récepteurs situés autour des millions de micro-vaisseaux de celui-ci. Ces récepteurs ont été spécialement créés pour la vasopressine et les deux s’adaptent l’un à l’autre comme une clé à sa serrure.

Au moyen de cette liaison, le rein reçoit l’ordre de réabsorber les molécules d’eau de l’urine. Grâce à ce système de communication, une grande partie des molécules d’eau est séparée de l’urine et réintroduite dans la circulation sanguine. En conséquence, la quantité d’urine est réduite et notre corps se réapproprie de l’eau qui, autrement, aurait été perdue. 

Mais si une personne boit de l’eau à l’excès, alors le système agit dans le sens exactement inverse. Quand le niveau d’eau dans le sang devient élevé, les récepteurs de l’hypothalamus ralentissent la sécrétion de vasopressine (Figure 10). Et lorsque la quantité de vasopressine diminue, le volume d’urine augmente en conséquence et le niveau d’eau dans le sang revient à la normale, à savoir un niveau sain. 



Figure 10: Quand la concentration d’eau augmente dans le sang, des détecteurs situés dans l’hypothalamus ralentissent la sécrétion de vasopressine.

Ce système parfait n’est qu’un simple exemple parmi tous les autres systèmes sophistiqués qui opèrent dans notre corps. Et cette brève description suffit à montrer que rien n’a lieu par hasard mais que toute chose, constamment, est sous le contrôle de la volonté de Dieu Tout-Puissant et Omniscient.

Le système de sécurité parfait de l’organisme 

La vasopressine a aussi une autre aptitude : elle peut contracter les vaisseaux sanguins et ainsi  y élever la pression du sang. Ce système, spécialement conçu pour notre sécurité, est également une autre preuve de l’apparition de l’homme selon un processus spécial de création. Afin que ce système puisse fonctionner en toute circonstance, un vaste et complexe plan d’organisation a été mis en œuvre. Des récepteurs très spécifiques,mesurant la pression du sang, sont situés dans tout le système vasculaire qui s’étend des oreillettes du cœur jusqu’à l’intérieur du cœur lui-même.

Figure 11: Les récepteurs situés au niveau du cœur sont connectés à la glande pituitaire au moyen de nerfs. Dans des conditions de pression artérielle normales, ces récepteurs sont constamment stimulés pour envoyer à la glande pituitaire un courant électrique continu. 

Figure 12: Lorsque la pression du sang chute, les récepteurs situés au niveau du cœur cessent d’envoyer des signaux à la glande pituitaire. Cela conduit la glande pituitaire à se placer en état d’alerte et à libérer de la vasopressine.

Il est bien connu que des appareils technologiques doivent être utilisés pour pouvoir mesurer la pression artérielle. Ces instruments ont été développés grâce à la collaboration d’experts dans des domaines très variés et ont été fabriqués en utilisant une technologie avancée. Pourtant, à l’intérieur de nos cœurs, de minuscules molécules, invisibles à l’œil nu, effectuent la même tâche. Il s’agit de molécules sans organes sensoriels ni aucune conscience avec laquelle ils pourraient ressentir quelque chose. Comment ces récepteurs peuvent-ils mesurer la valeur de la pression artérielle et y être aussi sensible ? De plus, comment se fait-il que ces récepteurs se trouvent placés dans le cœur, exactement au bon endroit ? La réponse à toutes ces questions révèle l’existence de Dieu et la magnificence de Sa création.

Tout comme une connexion par câble, ces récepteurs sont connectés à la glande pituitaire au moyen de nerfs. Dans des conditions de pression artérielle normales, ces récepteurs sont constamment stimulés pour envoyer à la glande pituitaire, via ces nerfs, un courant électrique continu (Figure 11). Aussi longtemps que la glande pituitaire recevra ces signaux, elle inhibera la sécrétion de vasopressine. Toujours prêts à réagir, les membres de ce système de sécurité n’entreront jamais en action tant qu’ils ne recevront pas ’’ l’aval ’’ du centre de contrôle d’où celui-ci est installé. 

A quel moment alors entre en action cet appareil de sécurité qu’est la glande pituitaire ? Lors d’une hémorragie grave lorsque le corps perd beaucoup de sang et que le volume de sang – et par conséquent la pression du sang – diminue dans les veines, présentant ainsi un grand danger pour le patient. 

Lorsque la pression artérielle chute, les récepteurs situés dans les vaisseaux sanguins envoient un signal à la glande pituitaire, et le cœur s’arrête. La glande pituitaire se met alors en état d’alerte et secrète la vasopressine (Figure 12). Dès que la glande pituitaire perçoit l’arrêt du signal, elle fait alors immédiatement preuve de ce qui semble être une réaction tout à fait consciente. Stupéfiant !Quand on sait que ce comportement apparemment conscient émane de molécules minuscules elles-mêmes composées d’une combinaison d’atomes particuliers ! 

La vasopressine provoque alors la contraction immédiate du muscle autour des vaisseaux sanguins, ce qui engendre l’élévation de la pression artérielle. Ce système, comportant un certain nombre d’éléments interdépendants, est en réalité hautement complexe. Il soulève un certain nombre de questions importantes qui méritent réflexion. 

Comment les cellules de l’hypothalamus synthétisant la vasopressine ont-elles pris connaissance de la structure des cellules musculaires du système vasculaire situées si loin d’elles ?

Comment ont-elles appris qu’elles doivent contracter ces vaisseaux pour pouvoir y élever la pression artérielle ? 

Comment se fait-il que ces cellules savent synthétiser la formule chimique exacte de la molécule qui active la vasoconstriction ? 

Comment un système d’alerte aussi parfait a-t-il pu se mettre en place tout le long des nerfs qui connectent le cœur à la glande pituitaire ? 

Nul doute que nous avons en face de nous, ici, la preuve d’une création parfaite. Et ceci suffit à montrer que le corps humain n’est pas le fruit d’une série de coïncidences aveugles, mais bien le résultat de la création de Dieu. Les évolutionnistes maintiennent que les systèmes de communication et d’alarme de l’organisme ont vu le jour par hasard. Et que les cellules ont spontanément pensé la mise en place de ce système puis l’ont conçu et construit. Mais le fait de défendre une telle allégation reflète de leur part un manque de logique grave ! En effet, affirmer une telle chose revient à dire que des matériaux stockés dans un terrain vague tels que du ciment, des briques et des câbles électriques peuvent donner naissance à un gratte-ciel suite au passage d’une tornade, puis que des tempêtes ultérieures peuvent équiper le gratte-ciel d’un système électrique, puis plus tard encore, qu’un système de sécurité parfait peut se mettre en place seul. 

Aucune personne douée d’un minimum de bon sens ne pourrait jamais accepter une telle affirmation. Pourtant, ce que les évolutionnistes affirment est encore plus illogique ! Déterminés à renier l’existence de Dieu (Dieu étant au-delà de ça !), ils défendent la théorie de l’évolution sans même se rendre compte à quel point leurs allégations sont déraisonnables ! De fait, de quelque manière que ce soit, Dieu a donné naissance à toute chose selon une création parfaite. La preuve est évidente aux yeux de tous.

Jul 28, 2011

Harun Yahia

article précedent → La cellule en 40 leçons; Les mesureurs de Calcium

Repost 0
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 18:45

L’équilibre du calcium dans le sang est d’une importance vitale pour la survie. De la même façon qu’un être-humain a besoin de respirer et de boire pour rester en vie, il a aussi besoin de maintenir un taux bien défini de calcium dans le sang. Si la quantité de calcium dans le sang chute en deçà d’un certain niveau, l’individu meurt. 

Le calcium permet à notre corps de faire fonctionner plusieurs systèmes vitaux… Pour l’un d’entre eux, l’absence de calcium ne permettrait pas la coagulation du sang. Cela signifierait que la moindre petite blessure ou entaille pourrait être fatale en raison de la perte de sang importante que cela engendrerait. Le calcium joue également un rôle important dans la transmission des signaux nerveux, dans le fonctionnement des muscles et dans la solidité des os. Le corps d’un adulte sain contient environ 2 kilogrammes de calcium (Figure 17). Presque 99% de ce calcium est stocké dans le système osseux, le reste est employé dans des processus relatifs à son métabolisme. L’ensemble du système sanguin n’a seulement besoin que de 0.5 grammes de calcium pour assurer le bon fonctionnement des différents organes. 


    


Le corps d’un homme adulte contient environ 2 kilogrammes de calcium.

Considérons maintenant le scénario fictif suivant: Imaginez qu’une bouteille d’un litre de sang vous est présentée et que l’on vous informe que ce sang est destiné à un patient en attente d’une opération. Seulement, il y a un problème : ce sang est déficient en calcium et la raison de cette carence n’a pas encore été déterminée. Imaginez aussi que l’on vous donne un grand bol de calcium en poudre et que l’on vous demande de l’utiliser pour combler ce déficit (Figure 18). 
    


La fonction de la glande parathyroïdienne est de mesurer le taux de calcium dans votre sang, 24h sur 24, durant toute votre vie et de le maintenir à un niveau idéal.  Dès qu’elle constate que le taux de calcium dans le sang baisse, elle prend immédiatement des mesures appropriées.

Que feriez-vous ? 

Premièrement, vous allez devoir mesurer la quantité de calcium manquante. Mais en vue de réaliser ceci, il est nécessaire d’avoir un équipement technologique hautement avancé. Or, vous n’avez ni le temps ni les moyens pour ça. Ceci étant, il n’y a finalement pas grand-chose à faire. 

Pourtant, il y a dans le corps de chaque être-humain un magnifique mécanisme qui, à chaque instant, calcule la calcémie (ou  taux de calcium dans le sang) et prend les mesures adéquates. La glande thyroïde et la glande parathyroïdienne – une autre glande hormonale contenue dans la thyroïde -  fonctionnent en symbiose avec un plan très rationnel en vue d’assurer l’équilibre du calcium dans le corps. La seule fonction de la glande parathyroïde est de mesurer le taux de calcium dans votre corps, 24h sur 24, durant toute votre vie et de le maintenir à un niveau idéal (Figure 19). La glande parathyroïdienne régule l’équilibre calcique dans le sang au moyen de la parathormone qu’elle produit. Si la quantité de calcium dans le sang chute, elle libère immédiatement la parathormone (Figure 20). 

Figure 19Dès que le taux de calcium dans le sang chute, la glande parathyroïdienne réagit  immédiatement en libérant de la parathormone

La glande parathyroïdienne est un minuscule morceau de tissu.

  • Comment se fait-il qu’un morceau de tissu composé de simples cellules arrive à identifier les atomes de calciums circulant dans le sang ?
  • Comment se fait-il que des cellules sans yeux, ni oreilles, ni organes sensoriels arrivent à identifier des atomes de calcium parmi des milliers d’autres substances dans le sang – sel, glucose, graisse, acides aminés, protéines, hormones, enzymes, acide lactique, dioxyde de carbone, déchets azotés, sodium, potassium, urée, acide urique, fer et bicarbonate ?
  • Comment la cellule arrive-t-elle à reconnaître cet unique élément à l’exclusion de tous les autres ?
  • Comment arrive-t-elle à savoir le niveau idéal de calcium nécessaire à maintenir dans le sang ?
  • Par quelle conscience arrive-t-elle à mesurer ce niveau idéal ?
  • Comment arrive-t-elle à savoir quand cela est beaucoup trop et quand cela est trop peu ? 

Gardons à l’esprit que ces cellules parathyroïdiennes n’ont aucune intelligence ni conscience et qu’elles mesurent seulement un centième de millimètre en taille ! Le fait qu’elles soient capables de mesurer parfaitement le taux de calcium dans notre corps n’est qu’une preuve parmi d’autres de leur création par Dieu Tout-Puissant et Omniscient.  

Si de par leurs mesures, les cellules parathyroïdiennes constatent une chute du niveau de calcium, elles secrètent immédiatement la parathormone.

  • Mais par quel processus la quantité de parathormone augmente-t-elle ?
  • Et comment cette minuscule molécule va-t-elle pallier au calcium manquant ? 

En vue de reconstituer le taux sanguin, la parathormone va chercher le calcium nécessaire dans 3 sources différentes. Et chacune d’entre-elles requiert une connaissance sophistiquée de la biologie : 

1 - IL existe des quantités élevées de calcium stockées dans les os. La parathormone emprunte du calcium aux os. Les os, sous des conditions normales, sont très peu disposés à libérer du calcium. Cependant, lorsqu’ils rencontrent la formule chimique de la parathormone, ils libèrent tout naturellement une petite quantité de calcium (Figure 20).

La parathormone fait augmenter le niveau de calcium dans le sang de trois manières différentes.

La glande parathyroïdienne identifie le calcium parmi des millions d’autres molécules présentes dans le sang et prend constamment les mesures de précaution appropriées pour maintenir le taux idéal de calcium dans le sang.

Lorsque cela est nécessaire, la parathormone emprunte du calcium aux os.

Bien que sous des conditions normales, les os sont très peu disposés à libérer du calcium, ceux-ci libèrent tout de même une quantité spécifique de calcium lorsque la parathormone entre en contact avec eux.


2 - Une certaine quantité de calcium dans le sang est expulsée du corps à travers l’urine. Vu que ce calcium doit de nouveau être récupéré, il est alors capturé et renvoyé dans le sang par le rein. C’est à ce moment que la parathormone intervient en envoyant cet ordre aux cellules rénales. Les cellules obéissent alors à cet ordre et extraient les molécules de calcium (Figure 21).



Il est nécessaire d’être à la fois un expert doté de connaissances approfondies en biologie et de disposer d’une technologie avancée pour pouvoir localiser la seule substance chimique recherchée parmi les très nombreuses autres substances. Pourtant, les hormones, elles, réussissent parfaitement cet exploit seules et sans l’aide d’aucun équipement spécialisé.

3 - De nouvelles sources de calcium entrent dans le corps à travers les aliments que nous mangeons. Ce calcium ingéré est mélangé avec le sang dans l’intestin grêle. Toutefois, pour que le calcium ne soit pas réabsorbé, la Vitamine D doit être activée au niveau des cellules intestinales. Or, la Vitamine D obtenu directement à travers les aliments n’est pas dans un état actif. A ce stade, un problème majeur apparait donc : il doit être résolu afin que l’intestin puisse absorber plus de calcium et ainsi élever le taux de calcium dans le sang. En d’autres mots, il est nécessaire de faire appel à une molécule très spéciale qui puisse modifier la structure chimique de la Vitamine D non-activée. La molécule tierce en charge d’activer la Vitamine D est encore une fois la parathormone (Figure 22).


Lorsque le besoin augmente, la parathormone active la Vitamine D non activée en modifiant sa structure chimique. Elle réveille ainsi la Vitamine D comme si celle-ci revenait d’un état d’hibernation.

4 - Il est maintenant nécessaire de réfléchir avec une très grande attention. Il y a trois manières différentes d’élever le niveau de calcium dans le sang. Néanmoins, la clé qui enclenche ces trois systèmes différents est la même pour tous. Cette clé met en marche les trois systèmes. Il est vraiment très étonnant de voir que ces trois systèmes, si différents les uns des autres dans leurs structures et modes opératoires, sont mis en en marche par la même clé avec un résultat exactement similaire : une augmentation du niveau de calcium dans le sang

  • Comment les cellules de la parathyroïde sont-elles arrivées à la synthèse de cette hormone à triple effet ?
  • Comment ont-elles su que cette molécule affectera aussi bien les os, les reins, que la Vitamine D située dans l’intestin ?
  • Comment la glande parathyroïdienne de tous les êtres -humains vivants et passés a-t-elle réussi à synthétiser la bonne formule moléculaire à chaque fois ?
  • Comment les cellules de la parathyroïde savent-elles que les os stockent du calcium, que l’urine recueille le calcium en cours d’expulsion par notre corps et que les cellules de l’intestin grêle requièrent de la Vitamine D activée pour absorber le calcium ingéré ?
  • Comment ont-elles déterminées la seule formule chimique permettant de faire fonctionner ces trois systèmes ?
  • Comment des cellules inconscientes sont-elles arrivées à faire preuve d’une telle intelligence qui déconcerte même le savoir de l’être-humain ?

 

C’est bien-sûr Allah, le Tout-Miséricordieux et Très Miséricordieux Seigneur de l’Univers, Qui fait manifester cette intelligence et planification chez les cellules. C’est Lui Qui créa les cellules, le calcium et les êtres-humains à partir de rien. Et c’est Lui Qui créa chez les êtres-humains ce besoin en calcium ainsi que ce système parfait en vu de répondre à ce besoin. Très certainement, la magnificence de Dieu est vraiment immense. 

Allah ! Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui Qui subsiste par lui-même "al-Qayyum". Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. A lui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Qui peut intercéder auprès de Lui sans Sa permission ? Il connaît leur passé et leur futur. Et, de Sa science, ils n'embrassent que ce qu'Il veut. Son Trône "Kursiy" déborde les cieux et la terre, dont la garde ne Lui coûte aucune peine. Et Il est le Très Haut, le Très Grand.  (Sourate al-Baqarah, 255)

Harun Yahia

Article suivant → La cellule en 40 leçons; Les systèmes de régulation du niveau d'eau dans le sang

Repost 0
9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 16:49

pizap com10 192475753370672461310230740984

Notre Seigneur Est Celui qui a mis des milliards d'information dans un endroit si petit que nos yeux ne peuvent même pas le voir.

Dieu est Celui qui nous a créés, avec nos yeux, nos cheveux et nos pieds.

Il est aussi le Créateur de nos familles, parents, frères et sœurs, amis et professeurs.

Dieu est Celui qui a créé pour nous la nourriture que nous aimons, le chocolat, les gâteaux, les bonbons, les fruits et les légumes qui nous rendent sains et forts. Si Dieu ne l'avait pas créé, nous n'aurions jamais connu le goût du chocolat.

Dieu nous a également donné le sens du goût et de l'odorat. S'Il ne nous avait pas donné ces facultés, nous aurions été incapables de goûter ce que nous mangeons. Les pommes de terre et le gâteau auraient eu le même goût. Mais Dieu n'a pas seulement créé une délicieuse nourriture aux bonnes senteurs, Il nous a aussi donné les facultés qui nous permettent de les apprécier.

Vous aimez certaines choses, vous les appréciez et les trouvez agréables. Cela pourrait être un dessert que vous appréciez manger, un jeu auquel vous aimez jouer, ou bien une sortie avec les personnes que vous sont chères. Vous ne devez jamais oublier que Dieu est Celui qui vous permet d'apprécier ces choses-là.

Puisque Dieu a pour vous une grande miséricorde, Il vous donne toujours d'agréables et belles choses.

Pour commencer, vous n'existiez pas. Réfléchissez, vous n'étiez nulle part avant d'être conçus. Vous n'étiez rien. Dieu vous a créés, en vous faisant exister à partir de rien.

Nous devons donc être reconnaissants envers notre Seigneur pour chaque moment de nos vies. Dans chaque chose que nous aimons et apprécions, nous devons nous rappeler Dieu et dire : "Ô Dieu, je Te suis toujours reconnaissant pour tout ce que tu me donnes". Si nous rencontrons une situation que nous n'aimons pas, nous devons encore prier Dieu parce qu'Il est le Seul à pouvoir arranger les choses.

Dieu entend toujours nos prières et les exauce, parce qu'Il est toujours au courant de nos pensées. En lisant ce livre, par exemple, vous pensez à certaines choses, mais si vous ne les dites pas tout haut, personne chez vous ne saura ce à quoi vous pensez. Toutefois, Dieu sait chacune de vos pensées et vous voit tout le temps. Même quand vous pensez que vous êtes tout seul, Dieu vous voit et sait tout ce que vous faites.

Pour cette raison, les bonnes personnes, même lorsqu'elles sont seules, ne pensent pas : "Bien, personne ne me regarde maintenant", puis font de mauvaises choses. Elles savent que Dieu continue de les voir et de les entendre même si personne d'autre n'est avec elles.


 

 CONCLUSION 

Le but de ce livre est de vous dire que Dieu est le Créateur de l'univers tout entier ainsi que de toutes les créatures vivantes. Il est évident que Dieu a créé tout l'univers. Cependant, certaines personnes ne veulent pas croire à l'existence de Dieu et elles ont inventé des histoires comme celle de la théorie de l'évolution.

Tout en parlant de l'existence de Dieu, nous avons également prouvé que la théorie de l'évolution était fausse. Nous n'avons cité qu'un petit nombre de sujets qui prouvent l'erreur de cette théorie. À ce jour, il n'y a même pas eu une seule preuve pour la justifier.

Vous savez maintenant que ceux qui défendent la théorie de l'évolution cherchent à tromper les gens.

Maintenant, pensez à tout ce que vous voyez. Si vous voyez un moustique par exemple, pensez à comment il a été formé. Ou pendant que vous mangez un fruit, pensez au fait que Dieu lui a donné son goût et son odeur. N'oubliez jamais, lorsque vous observez le ciel et regardez la Lune et les étoiles, que Dieu est Celui qui les a mis là-haut. Continuez à réfléchir à Dieu et continuez à rappeler à vos amis l'existence de Dieu. C'est ainsi que Dieu vous aimera vraiment et vous fera vivre une vie pleine de bénédictions.  

pizap com10 192475753370672461310230740984

 


 F I N ---------------------------

Harun Yahia

extrait du livre de l'auteur: d'ou vient la vie ?

Revenir au 1er article de cette série  D'OÙ VIENT LA VIE ? INTRODUCTION -1/17-

Repost 0
9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 16:41

Nous avons vu que le corps humain est composé de trillions de cellules. Chacune de ces cellules contient les renseignements sur toutes les caractéristiques d'une personne. Ce que nous n'avons pas encore cité est l'endroit dans la cellule où tous ces renseignements sont stockés.

À l'intérieur du noyau de chaque cellule, il y a des parties contenant l'ADN qui renferme toutes les informations sur le corps humain. Tous les renseignements comme la couleur de vos cheveux ou de vos yeux, vos organes intérieurs, votre apparence, votre taille, sont tous stockés dans votre ADN. Ceux-ci peuvent être chiffrés en utilisant quatre produits chimiques différents se référant aux lettres A, T, G et C. Chaque lettre montre la première lettre du nom d'une molécule. Ces quatre produits chimiques peuvent se combiner différemment. Vous pouvez comparer cela à un alphabet. L'alphabet français comporte 26 lettres et on peut former une grande quantité de mots avec.

Il y a beaucoup d'informations stockées dans l'ADN. Pour réaliser combien ces informations sont vastes, nous pouvons faire la comparaison suivante : si nous devions écrire toutes les informations contenues dans l'ADN, nous obtiendrions une grande bibliothèque de 900 livres de 500 pages chacun. Cette bibliothèque aurait la longueur d'un terrain de football. Cependant, tout ce savoir est stocké dans une minuscule molécule que nous ne pouvons même pas voir à l'œil nu.

Alors, qui a mis toutes ces informations là-dedans ? Qui était capable de les caser à l'intérieur ? Les évolutionnistes ne font que répéter leur phrase : "Tout est arrivé par hasard." Il est cependant très improbable que quelque chose d'aussi difficile puisse arriver par hasard.

Nous avons dit que les données contenues dans l'ADN pourraient remplir une bibliothèque de la taille d'un terrain de foot. Lorsque vous voyez une bibliothèque pareille, pensez-vous que les données de tous ces volumes ont été écrites par des coïncidences ? Ou pensez-vous plutôt qu'elles ont été écrites par des savants ou des professeurs, puis publiées par une maison d'édition ? Évidemment, cette dernière est logiquement la bonne réponse.

Savez-vous de quoi ça a l'air quand les évolutionnistes déclarent que l'ADN était formée par hasard ? C'est comme si quelqu'un qui disait : "Il y a eu une explosion dans la maison d'édition et tous ces livres se sont produits tout seuls."

Peut-être que, pendant que vous êtes assis à votre pupitre à l'école, vous tombez sur une page avec le titre "Caractéristiques géographiques du monde" et lorsque vous demandez qui a écrit cette page, un ami vous répond : "Il n'y a pas longtemps, il y avait une bouteille d'encre sur ce papier. Je l'ai renversée accidentellement, et voilà ce qui est apparu !" Ne penserez-vous pas qu'il a perdu la tête ?

Les évolutionnistes disent quelque chose qui est encore plus invraisemblable.

Alors que même une page écrite ne peut pas être là, sans un écrivain, une énorme banque de données comme l'ADN ne peut pas non plus se produire toute seule.

Dieu, le Tout-Puissant et le Sage, qui a le pouvoir de faire ce qu'Il veut, Qui est le Créateur des cieux et de la terre et de tout ce qui est entre eux, est aussi le Créateur de l'ADN.

Harun Yahia

extrait du livre de l'auteur: d'ou vient la vie ?

Lisez la suite ici  D'OU VIENT LA VIE ? ALLAH EST LE CRÉATEUR DE TOUTE CHOSE -17/17 -

Repost 0
9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 16:38

Comme nous l'avons cité au début de notre livre, l'œil est un organe très complexe et parfaitement conçu. Il est fait de 40 composants et ne peut pas fonctionner si l'un de ces composants vient à manquer.

Tous ces composants ont des détails tellement compliqués qu'il leur est impossible de se produire par hasard. Si seulement l'un d'entre eux, les lentilles par exemple, manquait, l'œil ne pourrait pas fonctionner, de même si les lentilles et la pupille échangeaient leurs positions. 

Même la larme qui semble un simple liquide, est essentielle au fonctionnement de l'œil. Un œil qui ne produit pas de larmes se dessècherait et deviendrait aveugle. En plus, les propriétés antiseptiques de la larme protègent l'œil contre les microbes. 

La structure d'un œil peut être comparée à celle d'une voiture. Plusieurs pièces forment une voiture. Si toutes ces pièces sont réunies mais qu'il manque l'accélérateur, vous ne serez pas capables de la conduire. Si un des fils du moteur est coupé, la voiture ne bougera pas. Les yeux, comme une voiture, ne peuvent pas fonctionner si une seule pièce manque.

Cependant, les évolutionnistes sont incapables d'expliquer comment les yeux se sont formés, parce qu'il est impossible, pour ne serait-ce qu'un seul œil, d'arriver par hasard. Réfléchissez, est-il probable que 40 pièces différentes s'assemblent au même moment et au même endroit ? Cela implique que la pupille, les lentilles, la rétine, les paupières, les vaisseaux lacrymaux etc., devaient se former par hasard et se joindre d'eux-mêmes. C'est bien sûr impossible !


Darwin ne voulait pas se poser de question au sujet des yeux. Il est tellement parfait et complexe qu'il ne peut être le fruit de coïncidences. C'est la preuve évidente que Dieu a créé l'œil.

Si vous voyez une voiture et que quelqu'un vous explique que quelques matériaux des bois se sont assemblés et ont formé cette voiture, le croirez-vous ? Est-il normal de penser que le moteur, l'accélérateur, le volant, les freins, le frein à main, le pare-brise et toutes les autres pièces d'une voiture ont existé par hasard et se sont assemblés pour former un véhicule ?

La structure de l'œil est beaucoup plus compliquée que celle d'une voiture. Alors, nous devons aussi nous poser des questions sur la santé mentale de ceux qui disent que l'œil est arrivé par hasard.

Darwin était aussi incapable d'expliquer la formation de l'œil et disait : "Je me rappelle bien le temps où penser à l'œil me donnait froid tout le temps." (Norman Macbeth, Darwin Retried : An appeal to reason, Boston ; Gambit, 1971, page 101). L'auteur de la théorie était impuissant lorsqu'il s'agissait d'expliquer la parfaite structure de l'œil.

Si vous voyez une voiture dans les bois et que l'on vous affirme que quelques matières des bois se sont assemblées et ont formé cette voiture, le croirez-vous ?

 DARWIN NE VOULAIT PAS NON PLUS PENSER AUX PLUMES DU PAON

Avez-vous déjà examiné de plus près les plumes d'un oiseau ? Elles ont des caractéristiques très complexes qui permettent de voler. Les plumes de chaque espèce d'oiseaux ont différentes couleurs et nous aimons les regarder. Par exemple, les plumes du paon sont tellement belles que les gens les ont prises comme sujets de peintures ou de couture.

Cependant, quelqu'un n'aimait pas du tout les plumes d'oiseau, particulièrement celles du paon. Cette personne était Charles Darwin, parce qu'il croyait que ses plumes s'étaient produites par hasard. Toutefois, ces plumes sont belles à couper le souffle, si bien qu'une personne ne peut pas croire qu'elles se sont formées par hasard. Darwin disait de ces plumes : "Maintenant, les détails insignifiants de structure m'incommodent parfois. La vue d'une plume dans la queue d'un paon, me rend malade chaque fois que je l'observe !" C'est Dieu qui a créé les plumes du paon. Darwin, cependant, était très mal à l'aise en voyant ces plumes car il ne voulait pas croire au fait qu'elles ont été créées par Dieu.

 

Harun Yahia

extrait du livre de l'auteur: d'ou vient la vie ?

Lisez la suite ici  D'OU VIENT LA VIE ? LA BANQUE DE DONNÉES DE NOS CORPS : L'ADN -16/17-

Repost 0
9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 16:37

      La théorie de l'évolution affirme également que les humains ont évolué des singes, et donc, les singes sont les ancêtres des humains.

Ni Darwin ni aucun autre évolutionniste n'ont une quelconque preuve pour soutenir leurs revendications. Cette déclaration est totalement fantastique. En réalité, la raison pour mettre en avant une théorie comme celle de l'évolution est d'éloigner les gens de Dieu, qui les a tous créés. Si les gens croient qu'ils sont arrivés par hasard et que leur ancêtre est un animal, alors ils ne ressentiront aucune responsabilité envers Dieu. En retour, ça leur fait oublier toutes leurs valeurs religieuses et ils deviennent égoïstes. Les personnes égoïstes sont dépourvus des sentiments comme l'amour envers leur peuple et leur famille. Vous voyez, les évolutionnistes essayent d'éloigner les gens des sentiments loyaux, et c'est pourquoi ils ont inventé la théorie de l'évolution. Leur but est de faire oublier Dieu aux hommes, et c'est pour cette raison qu'ils disent à tout le monde : "Dieu ne vous a pas créés. Vous descendez des singes, c'est-à-dire que vous êtes un animal développé."   

En réalité, Dieu a créé les humains. Comparé aux autres créatures vivantes, l'être humain est la seule qui peut parler, penser, se réjouir, prendre des décisions, fonder des civilisations et communiquer à un niveau avancé. Dieu est Celui qui a donné toutes ces caractéristiques aux humains.

Ni le singe, ni aucune autre créature ne peut parler, réfléchir ou prendre des décisions de la même manière que nous le faisons.

LES ÉVOLUTIONNISTES N'ONT AUCUNE PREUVE POUR MONTRER QUE LES HUMAINS DESCENDENT DES SINGES

Dans le domaine scientifique, il est très important de produire des "preuves". Lorsque vous faites une déclaration, et si vous voulez que les autres y croient, alors vous devez montrer quelques preuves. Par exemple, si vous vous présentez à quelqu'un et dites : "Je m'appelle Omar", puis cette personne dit : "Je ne te crois pas", alors il faudra lui fournir une preuve, comme une carte d'identité, un extrait de naissance, un passeport ou votre bulletin scolaire. Si vous lui en montrez une, elle sera obligée de vous croire.

Donnons maintenant un exemple scientifique. Un scientifique appelé Newton qui vécut au 19ème siècle déclarait qu'il y avait sur terre une force appelée "la gravité". Il répondit à ceux qui lui demandaient comment il avait su cela : "Lorsqu'une pomme tombe d'un arbre, elle tombe par terre. Elle ne s'arrête pas en l'air." Ce qui voulait dire qu'il y a une force qui tire la pomme vers le sol et il l'a appelée "gravité".  

Les évolutionnistes doivent donc nous apporter leurs preuves. Par exemple, la théorie de l'évolution dit que les ancêtres des humains sont les singes. Nous devons donc leur demander : "Où avez-vous trouvé cette idée et où sont vos preuves ?"

Si les ancêtres des humains sont les singes, nous devons trouver les fossiles de créatures qui sont moitié humain et moitié singe comme confirmation. Mais de tels fossiles n'ont toujours pas été découverts. Nous avons seulement trouvé des fossiles d'humains ou des fossiles de singes. Ce qui veut dire que les évolutionnistes n'ont absolument aucune preuve que les singes sont nos ancêtres.

Toutefois, les évolutionnistes essayent de duper les gens avec leurs théories. Comment ?

QUELQUES SUPERCHERIES DES ÉVOLUTIONNISTES

1. Les évolutionnistes montrent les fossiles d'espèces de singes disparues comme s'ils appartenaient à des créatures moitié humain, moitié singe.

Vous avez probablement vu des images semblables à celle sur la page à gauche. Vous voyez, en dessinant des images pareilles, les évolutionnistes essayent d'embrouiller les gens. En réalité, de telles créatures n'ont jamais existé. Dans le passé, il y avait des humains complets et des singes complets, comme ceux de nos jours. Aucune des créatures moitié homme, moitié singe du dessin n'ont jamais existé. C'est trop invraisemblable pour que ça puisse arriver et aucun fossile n'a confirmé cette théorie.

Cependant, les évolutionnistes essayent constamment de nouvelles supercheries à ce sujet. Par exemple, alors qu'ils manipulent un fossile qui appartient à une espèce de singes ayant disparu, ils disent que c'est le fossile d'une créature qui était une forme intermédiaire entre les singes et les humains. Comme les gens sont parfois mal informés sur ce sujet, ils finissent par les croire

2.  Les évolutionnistes montrent les fossiles d'humains appartenant à différentes espèces comme si c'était des fossiles de créatures moitié homme, moitié singe.

Comme vous le savez, il y a plusieurs groupes ethniques de gens sur terre, comme les Africains, les Chinois, les Indiens peaux-rouges, les Turcs, les Européens, les Arabes et plusieurs autres. Évidemment, les gens appartenant aux différents groupes ethniques ont parfois différentes caractéristiques. Les Chinois, par exemple, ont des yeux qui sont tirés en arrière ; quelques Africains ont des peaux très sombres et des cheveux très frisés. Si vous regardez un Indien peau-rouge ou un Esquimau, vous savez immédiatement qu'ils appartiennent à un groupe ethnique différent. Vous voyez, dans le passé, il y avait des gens de plusieurs autres groupes ethniques et quelques-unes de leurs caractéristiques étaient peut-être différentes de celles des hommes d'aujourd'hui.

Par exemple, les crânes de personnes appartenant à la race néandertalienne étaient plus grands que ceux des personnes vivants aujourd'hui. Leurs muscles étaient beaucoup plus solides que les nôtres.

Les évolutionnistes, cependant, utilisent les différences entre cette race et la nôtre pour tromper les gens. Ils disent, lorsqu'ils trouvent le fossile d'un crâne néandertalien, "Voici le crâne de l'ancêtre de l'humain ayant vécu il y a des dizaines de milliers d'années". Parfois, les fossiles crâniens trouvés sont plus petits que la taille moyenne des crânes humains d'aujourd'hui. En tenant un fossile crânien, les évolutionnistes disent : "Le propriétaire de ce crâne était sur le point de passer de l'état de singe à celui d'humain."


Ce qu'on voit sur ce dessin est aussi impossible que ce qu'affirment les évolutionnistes!

 

En réalité, même aujourd'hui, il y a des personnes appartenant à différents groupes ethniques qui ont des crânes plus petits que la moyenne. Par exemple, le volume du crâne des Aborigènes (Indigènes Australiens) est vraiment petit, mais ça ne veut pas dire qu'ils sont moitié singe et moitié humain. Ce sont des êtres humains normaux comme vous et tous les autres êtres humains.

Un Indonésien
Un Chinois
Un Grec
Un Indien
Un Aborigène

Vous pouvez voir plus haut les différents groupes ethniques vivant sur terre aujourd'hui. Les crânes à gauche appartiennent aussi à différentes races. Les races vivant aujourd'hui ont des crânes aux formes très différentes. Les évolutionnistes ont présenté ces crânes comme étant ceux d'espèces différentes. En réalité, les différences ne viennent pas de l'espèce mais de la race.

(a,b,c) Les races nordiques 
(d,e,f) Afro-américains 
(g,h,i) Australiens 

 

En conséquence, nous pouvons voir que les fossiles présentés par les évolutionnistes comme autant de preuves du passage du singe à l'homme sont en fait des espèces primitives de singes, ou des races humaines disparues aujourd'hui. Ce qui veut dire que les créatures moitié humaines, moitié singes n'ont jamais existé.

LES PLUS GRANDS CANULARS DES ÉVOLUTIONNISTES

1. LE CANULAR DE L'HOMME DE PILTDOWN :

En 1912, les scientifiques évolutionnistes trouvèrent un os de mâchoire et un fragment de crâne. La mâchoire ressemblait à celle d'un singe et le fragment de crâne à celui d'un humain. D'après les évolutionnistes, cette créature était moitié humaine et moitié singe. On disait que ces pièces remontaient à environ 500.000 ans et que c'étaient des preuves que les humains avaient évolué à partir des singes

Ces os furent présentés comme preuves de l'évolution pendant presque 40 ans, dans différents musées du monde. Cependant, en 1949, quelques tests ont été pratiqués sur ces os, et le résultat fut surprenant : la mâchoire n'avait pas 500.000 ans, mais simplement quelques années. Les os du crâne appartenaient à un fossile d'humain ordinaire et n'avaient qu'un millier d'années.

On a alors réalisé que quelqu'un avait mis une mâchoire de singe sur le crâne d'un humain, et l'avait recouverte de produits chimiques pour qu'elle semble plus vieille.

Lorsque les évolutionnistes n'ont pas pu trouver un fossile, moitié humain moitié singe, ils essayèrent d'en fabriquer un faux.

Cet événement était enregistré dans l'histoire de la science comme la plus grande supercherie perpétrée par des scientifiques.

2. LE CANULAR DE L'HOMME DU NEBRASKA :

L'homme du Nebraska dessiné sur la base d'une seule dent. Il est extraordinaire de constater l'imagination des évolutionnistes.

      En 1922, le fossile d'une molaire a été trouvé. Les évolutionnistes ont déclaré que cette dent avait les caractéristiques des humains et celles des singes. Ils ont ensuite imaginé cette créature comme étant entre l'homme et le singe en se basant sur cette dent unique. Quelques évolutionnistes ont même dessiné toute la famille de cette créature imaginaire.

Tous ces dessins ont été faits sur la base d'une seule dent… Réfléchissez un instant. Si une de vos dents tombait, et que quelqu'un qui ne vous a jamais rencontré avant la prenait et vous disait qu'il pouvait dessiner une image exacte de vous en regardant seulement cette dent, le croirez-vous ? Cela ne semblerait-il pas être une farce, s'il disait qu'il pourrait également dessiner votre famille ? Évidemment, c'est complètement insensé d'essayer de faire le dessin d'une créature et de sa famille en regardant seulement une dent unique !

En 1927, il y eut une découverte étonnante. Toutes les autres pièces du squelette de la créature à laquelle appartenait la dent ont été trouvées. Elles n'appartenaient ni à un humain ni à un singe… mais à un cochon.

Cet événement était un vrai désastre pour les évolutionnistes.

Voyez-vous ces dessins ? Chaque évolutionniste a fait différents dessins en regardant le même crâne. Ils ne peuvent pas savoir à quoi ressemblait réellement cette créature tout simplement parce que de telles créatures n'ont jamais existé. Ce sont des fabrications de professeurs adultes ! Que diraient vos amis si, pendant que vous marchez, vous trouviez un os, faisiez un dessin comme ceux-là et disiez: "Je vais vous montrer des dessins de créatures ayant vécu il y a longtemps."

Vous ne ferez probablement jamais une chose pareille, parce que vous savez que cela ne serait pas intelligent. Cependant, pour certaines raisons, les scientifiques évolutionnistes ne peuvent pas comprendre combien une chose pareille est stupide. 

Un dessin paru dans le Sunday Time le 5 avril 1964
Le dessin de Maurice Wilson
Le dessin de N. Parker du National Geographic en septembre 1960

 



LES PREUVES QUE LES GENS NE DESCENDENT PAS DES SINGES 

1. Les scientifiques ont trouvé des fossiles d'humains ayant vécu il y a très longtemps. Il n'y a aucune différence avec les humains d'aujourd'hui. En plus, selon les évolutionnistes, aucun humain n'était encore formé à cette époque, mais seuls les singes existaient.


Ce crâne vieux de 800.000 ans appartenait à un être humain. Cela prouve que les évolutionnistes fabriquent des canulars.

 

Par exemple, pendant la fouille d'une caverne en Espagne, les fossiles d'un enfant qui avait vécu il y a environ 800.000 ans, ont été trouvés. Le visage de cet enfant avait les mêmes caractéristiques que celles des enfants aujourd'hui. Cependant, les évolutionnistes affirment qu'aucun humain n'a vécu à cette époque-là mais qu'il n'y avait que des créatures moitié homme, moitié singe. Il était clair lorsque le fossile a été trouvé en Espagne, que les humains avaient existé en tant qu'humains, sans passer par le stade du singe, puisqu'ils ont été créés en premier.

2. Les scientifiques ont découvert les restes d'une hutte en pierre. En calculant son âge, ils ont conclu qu'elle datait d'au moins 1,5 million d'années, c'est-à-dire que les humains qui vécurent, il y a 1,5 million d'années, étaient civilisés à un certain degré. C'étaient des gens ordinaires comme ceux d'aujourd'hui, ce qui rend les déclarations des évolutionnistes complètement insensées.

3. Un des plus anciens fossiles trouvé jusqu'ici est celui de l'enfant du Turkana qui est d'environ 1,6 million d'années. Quand le fossile fut examiné de plus près, on découvrit qu'il appartenait à un humain d'environ 12 ans et qu'il aurait mesuré 1m80 s'il avait atteint l'âge adulte. Ce fossile seul, avec sa ressemblance exacte avec les squelettes humains de nos jours suffisait à détruire la croyance que les humains ont pour origine des singes.

4. Les humains, parmi toutes les créatures vivantes, sont les seules à pouvoir marcher sur leurs deux pieds. Les animaux comme le cheval, le chien et le singe ont quatre pattes, d'autres comme les serpents, les crocodiles et les lézards sont des reptiles.

La théorie de l'évolution dit qu'il y a des millions d'années, des singes à quatre pattes ont changé leur façon de marcher en une position courbée. Les singes continuaient à marcher courbés jusqu'à ce que leur démarche soit devenue droite, ce qui a engendré la forme humaine. Ces déclarations faites par la théorie de l'évolution ne se basent pas sur une preuve scientifique, mais plutôt sur une imagination totale. Des études faites par des scientifiques ces dernières années ont prouvé que cette déclaration des évolutionnistes est une absurdité non scientifique !


Il est impossible pour des singes qui marchent à 4 pattes, de devenir des êtres humains qui marchent droits sur leurs 2 jambes.

 

Des études ont montré que les créatures utilisent mieux leurs énergies lorsqu'elles marchent soit sur deux pattes soit sur quatre pattes, et dépensent deux fois cette énergie lorsqu'elles essayent de marcher courbées ou en dehors de leur posture naturelle.

Pourquoi les singes auraient marché courbés, dépensant deux fois plus d'énergie, pendant des milliers d'années ? Ce serait pareil si un adulte humain essayait de ramper avec une grande charge sur son dos. En étant capable de marcher confortablement sur vos deux pieds, décideriez-vous subitement de faire le poirier et de marcher dorénavant sur les mains ? Évidemment, aucune créature ne voudrait passer d'une démarche confortable à une qui ne l'est pas. Dieu a créé chaque créature avec l'habileté à bouger de la manière la plus confortable.

En conclusion, la théorie de l'évolution ne peut pas répondre à la question : "Pourquoi des singes à quatre pattes ont-ils décidé un jour de ne marcher que sur deux ?" 


LA PLUS GRANDE DIFFÉRENCE 

La plus grande différence entre les singes et les humains est que ces derniers ont des âmes et les singes n'en ont pas. Ils ont aussi une conscience : ils réfléchissent, parlent en transmettant leurs pensées aux autres grâce à des phrases rationnelles, prennent des décisions, sentent, développent des goûts, connaissent l'art, la peinture, composent des chansons, chantent, sont pleins d'amour et possèdent des valeurs morales. Toutes ces facultés sont particulières à l'âme humaine. Les animaux n'ont pas d'âmes. Personne d'autre qu'un humain ne pourrait avoir ces caractéristiques uniques.

Ne serait-il pas absurde d'affirmer que les humains descendent des pieuvres parce que les yeux d'une pieuvre ressemblent à ceux d'un humain ?

 

Pour ressembler à un humain, un singe doit passer par plusieurs changements physiques et devrait avoir les autres facultés particulières aux êtres humains. Y a-t-il une force dans la nature qui peut donner la faculté de peindre ou de penser à un singe ? Bien sûr que non !

Dieu a uniquement créé les humains avec des habiletés pareilles et Il ne les a pas données aux animaux. L'être humain est un homme à part entière depuis le jour de sa création. Les poissons ont toujours été des poissons et les oiseaux ont toujours été des oiseaux. Aucune créature n'est l'ancêtre de l'autre. Dieu est le Créateur de tous les humains et de tous les autres êtres vivants.

La raison pour laquelle les évolutionnistes déclarent que les hommes ont pour origine des singes est la ressemblance physique entre les deux. Cependant, d'autres créatures sur terre ressemblent de plus près aux humains. Par exemple, le perroquet sur la photo peut parler. Les pieuvres ont des yeux comme ceux des humains. Les chats et les chiens écoutent et obéissent aux ordres comme une personne. Que penserez-vous si quelqu'un disait que les humains ont pour origine des chiens, des perroquets ou des pieuvres ? Vous voyez, il n'y a aucune différence entre cette idée et les histoires fabriquées par les évolutionnistes.

 

Harun Yahia

extrait du livre de l'auteur: d'ou vient la vie ?

Lisez la suite ici  D'OU VIENT LA VIE ? LES SUJETS LES PLUS EFFRAYANTS POUR DARWIN ET LES ÉVOLUTIONNISTES -15/17-

Repost 0
9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 16:36

Les dauphins et les baleines s'appellent des mammifères marins. Ces créatures, bien qu'elles vivent en mer, se reproduisent de la même manière que les mammifères sur terre. Les poissons, d'autre part, se reproduisent en pondant des œufs. Alors comment les mammifères marins se sont-ils développés ?

Évidemment, Dieu les a également créés. Les évolutionnistes, toutefois, ne veulent pas y croire. Ils ne peuvent pas expliquer comment les dauphins et les baleines se sont formés. Charles Darwin (celui qui a monté la théorie de l'évolution) a dit, dans son premier livre, que les ours qui allaient dans l'eau pour pêcher les poissons se sont changés en baleines. Oui, vous avez bien lu ! Il déclare que les ours poilus que nous connaissons si bien, se sont transformés en baleines longues de plusieurs mètres après avoir beaucoup nagé en mer.

Croyez-vous qu'il est possible pour un ours de se transformer en baleine simplement parce qu'il nage beaucoup ? Alors, les gens qui nagent beaucoup ne devraient-ils pas se transformer en mammifères marins ? N'est-ce pas rigolo ?

Ce sont des histoires fantastiques qui n'arrivent que dans les contes où l'on peut rencontrer des sirènes, moitié humain, moitié poisson. Il se pourrait que les évolutionnistes soient encore sous l'influence des contes de sirènes !

 

 
Darwin a dit que les ours, à force de nager dans l'eau, se sont transformés en baleines. Certains évolutionnistes eux-mêmes ne croient pas à cette histoire.

 

 

 

CROYEZ-VOUS QU'UN OURS PEUT SE TRANSFORMER EN BALEINE ?

 

 
 

 

EH BIEN LES EVOLUTIONNISTES LE CROIENT !

 

Harun Yahia

extrait du livre de l'auteur: d'ou vient la vie ?

Lisez la suite ici  D'OU VIENT LA VIE ? LA LÉGENDE DE L'ÉVOLUTION HUMAINE -14/17-

Repost 0

translation

Google-Translate-English to French Traduire français en Arabic Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire français en Arabic Traduire français en Arabic Traduire français en Croatian Traduire français en Czech Traduire français en danish Traduire français en Dutch Traduire français en Finnish Traduire français en German Traduire français en Greek Traduire français en Hindi  Traduire français en Italian Google-Translate-English to Japanese BETA Traduire français en Korean BETA Traduire français en Norwegian Traduire français en Polish Traduire français en Portuguese Traduire français en Romanian Traduire français en Russian Traduire français en Russian BETA Traduire français en Spanish Traduire français en Swedish

Rechercher

Archives